Rechercher & Coordonnées en bref
Lycée Général et Technologique Elie Vinet - 7 avenue Pierre Mendès France 16300 Barbezieux Saint Hilaire - Téléphone : 05.45.78.17.27
Vous êtes ici :

Sorties / Evenements

LITTERATURES EUROPEENNES COGNAC 2016

LITTÉRATURES EUROPÉENNES COGNAC 2016

 

Le vendredi 18 novembre 2016, nous avons accompagné les latinistes de 1ère et terminale au centre des congrès La Salamandre à Cognac pour assister à la remise du Prix Jean Monnet des jeunes européens, prix décerné par les élèves d'une dizaine de lycées de la région.

Ce prix a pour but de faire découvrir aux lycéens la littérature européenne contemporaine et ses jeunes écrivains. Il existe depuis 2006, à l'initiative du lycée Jean Monnet de Cognac, en partenariat avec la Région et le Rectorat de l'Académie de Poitiers.

Au cours de la matinée, nos élèves ont pu rencontrer les 3 auteurs sélectionnés pour ce prix, leur poser des questions, lire les compliments rédigés par certains d'entre eux.

Il s'agissait de 3 premiers romans, 3 livres qui regardent vers le centre et l'est de l'Europe :

  • ​​Astrid ROSENFELD  : "Le legs d'Adam"   (retenue aux USA, elle était représentée par son éditrice suisse Margaux De Weck​)
  • Sarah LEON            : "Wanderer"
  • Andrea SA​LAJOVA   : "Eastern"

 

C'est Astrid ROSENFELD qui a remporté le Prix 2016.

La journée s'est conclue par la projection du film "IDA" de Pavel PAWLIKOWSKI (Pologne, 2013).

Quelques photos lors de la remise du Prix :

 


 

 

 

 

 

 

 

  

 

               

 

Remise des diplômes 2017

Le lycée Elie Vinet a le plaisir de vous inviter

pour la remise des diplômes de baccalauréat et du BTS

à nos lauréats de la session 2017,

le vendredi 22 décembre de 17h à 19h.

Afin d'accompagner cet instant convivial,

des boissons seront à la disposition de tous dans le hall d'entrée.

Le voyage en Angleterre

Le voyage en Angleterre

Le voyage, effectué du 9 au 14 avril 2017, a permis à 53 élèves de seconde, première ou terminale, en grande majorité de la filière littéraire du lycée, de découvrir Londres et l'Angleterre. Dans le cadre de l'ouverture internationale de notre établissement, quatre disciplines se sont en effet associées pour organiser ce projet aux objectifs linguistiques, culturels et historiques : l'Anglais, le Français, les Mathématiques et l'Histoire-géographie. Le lien entre les disciplines est primordial pour donner du sens aux apprentissages et donc susciter chez les élèves une motivation et une implication personnelles. Nous avons ainsi souhaité proposer un projet leur permettant de nourrir leur réflexion et d’enrichir leurs connaissances culturelles et linguistiques, pour la poursuite de leurs études littéraires.

Accéder aux diaporamas du voyage, et aux travaux des élèves sur le site de l'Atelier Histoire Elie Vinet

Le travail proposé en cours d’Anglais avait pour thème « Children at War during WWII ». Les élèves de 1ère L ont eu à travailler à partir de supports variés (documents écrits, audios, vidéos et iconographiques) qui leur ont permis de réaliser en tâche finale, un travail de production écrite.

 L'atelier histoire Elie Vinet, composé d'élèves de classes différentes,  a travaillé cette année sur le thème de la France Libre, et ses élèves ont donc pu découvrir les lieux historiques de la France Libre à Londres (La France Libre)

L'atelier histoire devant la statue du général de Gaulle

 La section de "Littérature et société" et la classe de 1ère L ont également participé au projet. En effet, après l'étude préalable de l'œuvre de Pierre Dac (avant la guerre à Paris et pendant la guerre à Londres), et plus particulièrement de l'ouvrage Un français libre à Londres en guerre, les élèves ont créé de courts essais autour de la notion de clichés Français / Anglais, à partir de photographies prises lors du voyage.

Le pub du matin de l'arrivée, près de Trafalgar Square

 Ce projet a bénéficié du soutien financier de la région Nouvelle-Aquitaine, de la FCPE du lycée (Fédération des Conseils de Parents d'Elèves) et de l'Amicale des Anciens et Anciennes élèves du collège, des E.P.S., et du lycée de Barbezieux. Nous tenons à les en remercier.

Accéder aux diaporamas du voyage, et aux travaux des élèves sur le site de l'Atelier Histoire Elie Vinet

 Mmes Estrada et Genaud-Maron, Mrs Troude et Nominé

 

 

Visite au centre de tri ATRION

Le 9 mai 2016, les élèves de seconde 4, leurs enseignants, et les volontaires en service civique ont visité

le centre de tri ("sacs jaunes") , à Mornac.

A la suite de cette visite, les élèves vous présentent plusieurs diaporamas,

à télécharger en cliquant sur les   >> liens <<   ci-dessous.

 Présentation du centre :     

>>  Le centre de tri de Mornac  <<

>>  Quelques chiffres  <<
 

Les objectifs du centre de tri :

>>  Comment produire moins de déchets ?  <<

>>  Quelle quantité de déchets traitée ?  <<

Le travail au centre de tri :

>>  Les différents métiers du centre  <<

>>  les risques médicaux  <<

Les déchets traités :

>>  Quels déchets sont recyclables ?  <<

>>  Quelques déchets non-recyclables retrouvés   <<

Le devenir des matériaux :

>>  les bouteilles plastiques  <<

>>  le carton  <<

>>  les boites métalliques  <<

Séjour en Bavière

Notre séjour a commencé par un long week-end dans les familles des correspondants, fête nationale (de la réunification) oblige .Un repos bien mérité après 22 heures de route. Saluons la patience et la sagesse de nos élèves dans les embouteillages  allemands, qui mirent à profit ces quelques heures en regardant le film "das Experiment" et en préparant un sondage sur l´utilisation des médias par les familles allemandes. Ce week-end,  certains découvrirent les paysages verdoyants ou bleutés des préalpes bavaroises, la richesse de Munich, les châteaux de Louis II - en particulier celui qui inspira Disney (Neuschwanstein) - et bien sûr l´incontournable "Oktoberfest", ses attractions, ses costumes traditionnels et aussi son breuvage- avec grande modération, cela va de soi. Certains eurent même la chance d´aller jusqu´en Autriche à Salzbourg ou sur les bords du lac de Constance (Bodensee) , sans compter le bonheur de ceux qui se livrèrent aux plaisirs de la baignade (pas dans un des nombreux lacs avoisinnants), de la randonnée ou du bowling.

Frais et dispos le mardi matin nos élèves firent la  connaissance du lycée Rainer-Maria Rilke d´Icking, accueillis par Madame le Proviseur (Mme Barbeau). Puis après visite des locaux et participation à divers cours, le reste de  la journée se déroula dans les studios de cinéma "Bavaria" en tant que visiteurs, spectateurs, figurants voire même acteurs pour certains d´entre nous qui révélèrent des talents jusque là cachés.

Le mercredi  eu lieu la cérémonie d´accueil officielle à la mairie de notre ville jumelée, suivie de la photo de groupe non moins traditionnelle, cette année devant la statue en bronze du loup (Wolf) emblème de Wolfrathausen, après quoi un rallye permit aux 4 équipes,  si ce n´est d´explorer la ville, du moins de gagner des bonbons de fabrication artisanale (type Gummibärchen). Plus sérieuse fut ensuite la visite des studios de la radio et télévision bavaroise (Bayerischer Rundfunk) afin de voir et de se faire expliquer l´envers du décor,  à savoir outre quelques plateaux de journaux télévisés (Rundschau) , beaucoup d´ordinateurs, tables de mixage et autres écrans en tous genres, le tout commenté gracieusement et professionnellement par un collaborateur également parent d´élève d´un échange antérieur et par un collègue. Peu rancunier , en dépit des questions parfois embarrassantes préparées nos élèves de 1e euro, ils nous offrirent autocollants, porte-clés, crayons à  papier et   bonbons       à l´effigie de la chaine BR.

Changement de décor le jeudi,  où , avec les yeux du peintre Franz Marc et les explications du professeur d´arts plastiques nous appriment à voir les montagnes bleu, le ciel rose ou jaune et les ânes violet, avant de dessiner nous mêmes à la manière du peintre du groupe  "cavalier bleu" des chevaux épurés dans une ferme équestre.

L´excursion franco-allemande du vendredi nous mena en bateau sur les îles du lac Chiemsee, notamment sur celle d´Herrenchiemsee où Louis II fit construire la Réplique de Versailles. Le roi bavarois ne passa que quelques jours dans ce château qui avait pour lui déjà la valeur d´un musée en hommage à notre Roi Soleil et son époque qu´il idéalisait.

Au lendemain d´un autre bain linguistique dans les familles, la dernière matinée fut consacrée à la présentations des travaux préparés au cours de la semaine : Haikus, poèmes et journal télévisé composés de divers reportages sur l´actualité. Pour finir une dernière promenade dans Munich et une séance de cinéma : Le film du célèbre metteur en scène Fatih Akin "Tschick" raconte les aventures  de 2 lycéens  (de 14 ans) qui décident de partir seuls en vacances en Valachie  dans une vielle Lada volée... notre critique : un film destiné à un public plus jeune que le nôtre. A 22 heures c´est le départ : entre la tristesse de quitter nos amis allemands  et le bonheur à l´idée de retrouver  nos familles et Elie Vinet. Le retour fut calme , sans bouchons et à l´arrivée nous attendait la caresse du soleil  qui nous avait souvent manquée en Bavière. Un voyage réussi qui espérons-le portera aussi ses fruits dans les semaines à venir !





Elie Vinet Champion départemental d'échecs.

 

Samedi 30 janvier avaient lieux les championnats départementaux scolaires d'échecs. Ils regroupaient des collèges, des lycées et des écoles primaires. 

Ces championnats étaient individuels mais permettaient en cas d'équipe complète (4 jeunes pour les lycées, 8 dont deux féminines pour les collégiens et les primaires), de qualifier la structure scolaire pour la phase Académique qui se jouera le mercredi 16 mars à Saintes.

7 jeunes du lycée Elie Vinet étaient présents, certains débutant les échecs cette année (salle 301 les mardi de 13h à 14h) ils étaient opposés entre eux et contre des collégiens venus de toute la Charente.

Nos lycées se sont très bien débrouillés puisque c’est Mélissa BARUSSAUD qui pour son retour dans la compétition (après 2 ans d'arrêt mais plusieurs participations aux championnats de France jeune en individuel et par équipes) remporte le tournoi avec 6 points sur 7 et aucune défaite.

Elle est suivie d'Hugo NEU-FEUILLERE et de Paul CHARRIER, eux aussi habitués des compétitions scolaires et ayant disputé plusieurs finales nationales.

Océane PINEAU est première féminine (puisque Mélissa à remporté le tournoi) avec 4 points sur 7.

Son frère Alan PINEAU est 11ème avec 3,5 points sur 7.

Nos débutants Adrian MOUNIER et Angel GERBIER sont eux 13ème et 16ème avec respectivment 3 et 2,5 points sur 7.

La prochaine étape sera difficile avec une très forte équipe de Merleau Ponty.

 

 

Minute de silence au lycée Elie Vinet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le jeudi 8 janvier à 12 heures, l’ensemble des élèves et personnels du lycée Elie Vinet se sont rassemblés à l’initiative de Monsieur le Proviseur afin d’observer une minute de silence à la mémoire des victimes du tragique attentat contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo. M. le Proviseur s’est adressé à l’ensemble de la communauté éducative du lycée :

« Au-delà des victimes, journalistes, dessinateurs, policiers et anonymes, ce sont les valeurs essentielles de la République qui ont été visées : la liberté d’expression est au fondement de toutes les libertés, la liberté de conscience et le respect des opinions individuelles sont les principes qui nous permettent de vivre ensemble.

L’école éduque à la liberté : la liberté de conscience, d’expression et de choix du sens que chacun donne à sa vie, l’ouverture aux autres et la tolérance réciproque.

La liberté est notre bien le plus précieux mais aussi aujourd’hui le plus fragile.

Au moment où notre pays manifeste son unité nationale face à l’épreuve, nous devons tous œuvrer aujourd’hui, demain, à la défense des principes fondamentaux de notre démocratie. »

Festival des courts métrages (avril 2015)

Le festival part en voyage

 

         Du 6 au 10 avril, s’est déroulé le festival des courts métrages au cinéma le Club de Barbezieux. Cinq établissements ont participé à cette manifestation. Deux élèves des lycées de l’oisellerie, du LEPA, des collèges Jean Moulin et Sainte-Marie ainsi que du lycée Elie Vinet, ont été choisis pour la sélection des films et ont voté pour les trois meilleurs. Une réunion fut consacrée pour la création de la bande annonce réalisée par le jury avec l’aide technique et scénaristique de Gaëtan Menard. En résumé, tout au long de cette semaine le voyage fut au rendez-vous.

Golfier Thomas

Blanchard Freminet Clément

Pontoizeau Laura

Maret Dorian

Weber Annaël

Bonneau Clément

Figeira Thomas

 

Les trois perles du festival

Carnet de voyage :

L’histoire raconte un carnet de voyage retraçant le parcours d’un voyageur occidental confronté à différentes coutumes.

Durée : 11 min

Réalisation : Bastien Dubois

Genre : animation, aventures

Produit en 2009

1er voyage :

Chloé et son père s’engagent dans un voyage  à bord  d’un train . Chloé, âgée de dix mois, fait vivre à son père quelques surprises inattendues …

Durée : 10 min

Réalisation : Grégoire Sivan , Jean-Paul Rave , Emanuel Booz et Florence Maurey

Genre : Animation –Comédie

Omnibus

Un homme effectue le même trajet tous les jours en train. Un jour, alors qu’il se trouve à bord, la SNCF modifie les horaires, transformant l’omnibus en train direct. L’homme ne peut plus descendre…

Date de sortie : 16 avril 1997

Durée : 10 min

Réalisation Sam Karmann avec Daniel Rialet , Jacque Martial et Christian Rauth

Produit en 1997

Genre: Comédie

 

Sans l’homme ni bus

      

Le court-métrage a rencontré un franc succès au festival des courts métrages 2014-2015.

Comme tous les matins, un homme prend son train, lorsqu’il apprend que les horaires de ce dernier ont changé. Il essaie alors de convaincre le personnel ferroviaire de le faire descendre. Heureusement il parvient à ses fins … Quoique …

Lors de son périple, ce personnage fait des rencontres atypiques comme le contrôleur pris de compassion pour lui ou le conducteur comique et assez simple d’esprit. Ce court-métrage évoque aussi un voyage intérieur car le personnage ressent diverses émotions telles que la peur ou la tristesse, car si le héros ne descend pas à son arrêt, toute sa vie va s’effondrer …

 

Paris-Marseille

 

         Bien trop court ! Paris-Marseille nous a légèrement déçus et en a laissé plus d’un perplexe. Quel est le sens de ce court métrage ? Le héros de l’histoire est-il destiné à être éternellement incompris ? C’est en seulement quatre minutes que Pierre Vimour tente de nous dépeindre le voyage d’un personnage anonyme qui cherche sûrement à fuir son quotidien, Nous partageons le mal-être et la tension du personnage mais son but reste indéterminé …

Bouhier Pierre-Alexandre

 

L’un de nos préférés … Inupiluk

 

            Malgré sa quatrième place au festival des court-métrages le film Inupiluk a particulièrement été apprécié par un grand nombre d’élèves.

            Ce film relate l’histoire de deux Inuits, Ole et Adam, qui, grâce à deux français vont découvrir la France. Ils ne parlent pas la même langue mais réussissent cependant à communiquer grâce à des gestes. Ainsi, de la Tour Eiffel à la Dune du Pila Ole et Adam découvrent un paysage qui leur est totalement inconnu.

            La qualité de ce court métrage réside dans le choc des cultures. Pour le comprendre, il faut se mettre dans la peau des deux étrangers. Imaginez-vous partir dans un pays où personne ne parle votre langue et où le mode de vie est totalement différent. Le fait que les protagonistes ne se comprennent pas apporte  une touche d’humour au film. Grâce aux Inuits, ce voyage permet également aux français de redécouvrir leur pays.

 

Yann Bernard

        

Projet Hédi Tillette de Clermont Tonnerre

Présentation

 

Dans le cadre du projet sur la pièce de théâtre d'Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre, notre groupe de littérature et société, et également quatre élèves de la classe de première ES, avons eu pour mission d'écrire un monologue, à partir d'Aby, un personnage de la pièce.

Pour poursuivre cette activité, nous avons partagé des stages avec un comédien, Bertrand Antigny, pour nous aider à interpréter nos textes, et nous permettre d'être plus proches de notre personnage. Ainsi, nous avons pu améliorer nos textes, et nous avons appris à être plus à l'aise avec le jeu d'acteur, de manière amusante.

Après quatre stages et quelques répétitions, le jour de la représentation devant l'auteur et sa partenaire Lisa Pajon, ainsi que la classe de première ES a eu lieu. Tous un peu stressés, nous nous sommes dirigés vers la salle du conservatoire de Barbezieux, pour y interpréter nos monologues. Chacun notre tour, nous avons présenté nos textes devant un public physiquement assez proche de nous, ce qui nous effrayait un peu. Certains jouaient une Aby énervée, timide, ou encore amoureuse, tandis que d'autres s'en prenaient directement à l'auteur…

Lorsque nous avons eu terminé, un échange s'est fait avec les deux acteurs de la pièce, et ils nous ont fait part de leur ressenti par rapport au théâtre irruptionnel, et le lien entre les acteurs et le ou les spectateurs choisis durant une interprétation. Nous avons aussi pu parler de leur pièce jouée le soir-même, de laquelle nous nous étions inspirés, intitulée  Les deux frères et les Lions. Nous devions y assister quelques heures plus tard.

Le moment venu, lorsque nous attendions tous les acteurs, sous un porche décoré d'un présentoir, où étaient vendus des fruits et légumes, pratique inspirée d'une coutume anglaise, nous avons eu la surprise de les voir arriver en chantonnant, habillés d'un survêtement bleu, avec une coiffure identique, déjà dans la peau de leur personnage. Un peu étonnés, nous avons été guidés jusqu'à nos places, accueillis par du thé et des scones! Tout au long de la pièce, nous nous sommes sentis presque impliqués dans ce jeu d'acteur, et quelques moments nous ont aussi semblé embarrassants.

A la fin de la représentation, sur l'écran servant aussi de décor, nous avons pu avoir un résumé sur la vraie identité des deux frères, pour favoriser notre compréhension, car certains spectateurs n'avaient probablement pas lu la pièce auparavant.

L'adaptation a été intéressante, et très bien jouée, et pour ma part, j'ai beaucoup aimé y assister, même au premier rang !

 

Florilège de remarques :

 

"Le dernier jour d'intervention, la veille de la représentation devant les deux comédiens (Lisa Pajon et Hédi, rencontrés en novembre), Bertrand nous a fait répéter par binôme ou par groupes de plusieurs élèves. A la fin de la journée, nous avons fait un filage de nos textes les uns à la suite des autres pour avoir une vue d'ensemble.

Cela a été intéressant de travailler sur cette pièce mais surtout sur le monologue que nous avions écrit car nous avons pu nous exprimer avec nos propres mots, et pour certains, nous avons appris à être moins timides."

 

"Quand nous avons eu fini, l'auteur et la comédienne ont pris place sur la scène et nous ont donné leur impression sur nos textes : ils étaient visiblement contents de ce que nous avions fait. Et nous étions fiers d'avoir pris les conseils de Bertrand (Antigny) au pied de la lettre pour nos textes : comment gérer son stress, bien articuler, parler bien fort. Tous ses conseils nous ont permis de mieux lire/dire nos textes qu'au début."

 

"Nous nous sommes installés et ils commençaient à entrer en chantant et en distribuant des scones avec du whisky… ou du thé…"

 

"Dans leur jeu et leur rôle de jumeaux, ils étaient en parfaite synchronisation. Ils nous ont transportés dans leur histoire, nous ont faits entrer dans l'histoire en y participant de façon active.

Les stages avec Bertrand nous ont montré ce qu'était que le travail d'un comédien. Et cela m'a beaucoup plu. Et ce qu'il nous a appris est applicable dans de nombreuses situations : parler nettement de sorte à ce que l'on vous entende, c'est parfait pour les oraux du bac par exemple…"

 

"Le moment où je dus interpréter physiquement "la Aby" de ma camarade était assez stressant car le fait de rester figée sans rien dire devant le public, mimant ses didascalies, sans pouvoir rire fut très difficile."

 

"Pour ma part, cette représentation m'a fait aimer encore davantage le théâtre. Je rêvais d'être à leur place car cette pièce si dynamique aurait fait envie à toute personne aimant le théâtre.

C'est une pièce qui sort de l'ordinaire et que j'ai vraiment beaucoup aimée."

 

"J'ai préféré la représentation au livre car elle m'a permis de mieux comprendre certains éléments comme le jour où ils partent à Londres pour y trouver du travail. Voir la pièce m'a permis notamment de mieux comprendre le comportement des personnages."

 

"Nous avons effectué trois stages, un comédien est venu nous aider à interpréter notre texte. Notre groupe a fait des exercices pour pouvoir transmettre des émotions lors de notre représentation. Cette expérience a été enrichissante pour contrôler notre trac, ainsi que pour arriver à mieux nous exprimer devant un public."

 

"Malgré le stress, nous avons quand même pu tous interpréter nos textes."

 

"La pièce jouée a apporté davantage de sentiments, d'émotions grâce aux acteurs Lisa et Hédi qui ont su mettre en avant le lien fort unissant les deux frères et les rendre beaucoup plus méritants et uniques à nos yeux. Je trouve que le texte original a été plutôt bien respecté : on retrouve l'ascension pénible des jumeaux jusqu'en haut de l'échelle sociale, la transformation de ces jeunes adolescents ambitieux et remplis d’espoir en monstres défiant la loi pour leur intérêt, sans compassion."

 

"Même si ce travail n’était pas sans difficultés, nous avons quand même vécu une expérience intéressante."

"Au cours des deux premières séances, nous avons eu du mal à écrire les textes, mais le comédien nous a guidés. Ce n’est que pendant les deux derniers stages que nous avons mis en scène nos monologues. Pour nous, cette étape a vraiment été la meilleure, elle était vraiment très amusante et elle nous a permis d’apprendre les fondements du théâtre."

 

"Quand on nous a annoncé le projet de monter une pièce, nous n’étions alors pas très emballés. C’est grâce à l’intervention d’un comédien (Bertrand Antigny) qu’on a commencé à vraiment apprécier ce qui nous était proposé, et nous avons pu mener à bien ce projet ambitieux."

 

Bancon-Bonci Lucie, Seguin Marine, Dhaby Wafae, Gallet Tristan, Goupille Manon, Marchive Camille, Mac Cann Harrison, Rabouan Tifany, Ribéraud Alexandre, Verdié Camille.

Rencontre avec Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre

Cette année, un projet autour de la pièce contemporaine, Les Deux Frères et les Lions est mené par la classe de 1ère ES et le groupe Littérature et Société.  Suite à la lecture de l’oeuvre, une rencontre avec l’auteur, metteur en scène et comédien a été organisée le mercredi 5 novembre au CDI du Lycée : les

 élèves assis sur des coussins, la caméra branchée et le tour était joué !

 

 

Accompagné de Lisa Pajon, Hédi Tillette de Clermont- Tonnerre  a  voulu partager avec nous son expérience et son interprétation  de la pièce. Ilse sont dévoilés très simplement et nous ont expliqué leur parcours personnel, leur approche individuelle du théâtre et leurs propres ressentis. Les deux artistes  nous ont expliqué le concept de leur troupe, « Le Théâtre irruptionnel » qui consiste à être en interactivité avec le public, « en brisant le quatrième mur » et à provoquer des sentiments chez le spectateur. Ils semblent, en effet, considérer le théâtre comme un jeu avec le public, et n’ont de cesse de le faire évoluer et de le rendre vivant. Ils prônent un nouveau théâtre actuel et accessible à tous qui ressemble 

au « Théâtre ouvert » qu’ils pratiquaient : les comédiens ont, à ce sujet, évoqué l’existence d’une boîte aux lettres commune qui se remplissait chaque jour de nouveaux écrits. Pour eux, c’est une façon d’encourager de jeunes auteurs à se lancer dans l’écriture et à bénéficier des conseils des comédiens : c’est l’envie de faire de l’écriture, une écriture décomplexée.

                L’auteur et Lisa Pajon se sont ensuite penchés sur la pièce et ont parlé du contexte de l’œuvre et nous avons ainsi appris que la pièce était une commande et qu’elle s’appuyait sur des faits réels. Les deux partenaires ont décidé de s’imprégner de la société anglo-normande, de l’ambiance de l’ile de Sercq et cet endroit a l’air pour le moins étrange… à l’image de ces deux frères tout aussi mystérieux. L’auteur a ensuite partagé avec nous sa philosophie des personnages et nous a expliqué ses procédés d’écriture. 

                La deuxième partie de l’entrevue a été consacrée aux questions des élèves auxquelles répondaient les deux comédiens à tour de rôle, de façon très détaillée. Cette rencontre  nous a fait découvrir un univers que nous ne connaissions pas. Nous avons vraiment aimé la façon de penser des deux comédiens, leur simplicité, et le fait qu’ils servent la cause d’une nouvelle écriture. Ce sont des personnes ouvertes et accueillantes qui ont répondu à toutes nos interrogations au sujet de la pièce.

 

Camille Verdié, Lucie Bancon-Bonci, Marine Seguin, Camille Marchive, Wafae Dhaby,

Manon Goupille, Tristan Gallet, Alexandre Ribéraud, Tiffany Rabouan (2nde 2)  

               

Le  projet trouvera son aboutissement le 23 avril lors d’une nouvelle rencontre de partage et de travail avec les comédiens à l’issue de laquelle ils donneront une représentation publique.